LA SAVEUR DES RAMEN — LE RAMEN TEH DE MASATO

Il suffit parfois d’un ticket de cinéma pour voyager à l’autre bout du monde !
Et quel plaisir quand le périple nous embarque dans une histoire familiale, une histoire culinaire, et dans l’Histoire d’un pays. Un délicat mélange que nous propose La saveur des ramen. 

Masato est un cuisinier japonais qui travaille avec son père, chef réputé spécialisé dans les ramen. Au décès du paternel, le jeune-homme qui se retrouve orphelin est soudain animé par le souvenir de ses parents et le besoin de renouer avec ses racines. Le voilà parti à Singapour sur les traces de sa mère, à la recherche des saveurs de son enfance.

On entame avec lui un pèlerinage culinaire et familial d’une sensibilité bouillonnante. Un assemblage de sentiments et de bons ingrédients, un métissage des cultures qui invite Masato à imaginer un plat unique, celui d’une réconciliation des cultures :


La fusion des ramen et du bak kut teh renommée ramen teh (revue avec les épices de la maison):

150g de travers de porc
1 tête d’ail
1 oignon nouveau
1 bâton de cannelle, 1 anis étoilé, 1 cuillère à café de curry
Sauce soja, sel
1 oeuf
300g de pâtes à ramen

Faites bouillir 1 litre d’eau, plongez-y votre gingembre et faites blanchir votre viande 5 minutes. Retirez-la et ajoutez une tête d’ail entière, un oignon nouveau émincé, un bâton de cannelle, un anis étoilé, une cuillère à café de curry. Laissez bouillir 30 minutes. Ajoutez les travers de porc, 3 cuillères à soupe de sauce soja et 1 cuillère à café de sel fin. Recouvrez et laissez cuire à feu moyen pendant 1 heure et demi.
Préparez votre oeuf mollet (6 min dans l’eau bouillante), et laissez-le mariner 1 heure dans la sauce soja.
Faites cuire vos pâtes à ramen dans de l’eau bouillante.
Dans un bol, versez les pâtes, ajoutez les travers de porc, recouvrez à niveau avec le bouillon. Ajoutez un peu d’oignon nouveau ciselé et l’oeuf mollet coupé en 2. 
Soufflez et aspirez !

Assaisonné à l’amour, le film d’Eric Khoo donne faim de cinéma asiatique ! 

A (re)découvrir : Le making-of du film (9min)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *