ANNETTE — L’OPÉRA DE HENRY MCHENRY

Avec une distanciation sociale maximale, j’ai fait l’ouverture du Festival de Cannes… depuis Paris ! Il était inimaginable de manquer le nouveau film du réalisateur français Leos Carax avec son attendu Annette.
Chef d’oeuvre annoncé, chef d’oeuvre confirmé.

Emporté par la fougue, la tragi-comédie musicale de Léos Carax a de quoi déstabiliser ! En bousculant les codes du genre et en s’attaquant à une sacrée diversité de sujets, Annette vous emporte loin, très loin. Vers l’inattendu.

Il est comique cynique à succès, elle est cantatrice en pleine gloire. Henry McHenry et Ann Desfranoux sont jeunes, heureux, amoureux et forme un couple au bonheur… illusoire. Car la naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette au destin incroyable, va bousculer leur vie.
A la suite d’une valse tragique, le fruit de leur amour se voit doter d’un don exceptionnel et deviendra outil de vengeance pour la mère, enfant star internationale pour le père.
Noyés sous la peur, l’ego et la colère, Henry et Ann vont jouer avec le feu en instrumentalisant leur enfant pour mener à bien leurs desseins. Un jeu de marionnettistes hors pair qui fait frissonner autant qu’il fascine.

Alors qu’il prend le rôle de père, Henry part à la dérive. Jaloux de l’aura d’Ann, il devient artiste auto-saboteur avant de s’enfoncer dans la noirceur.

Il n’est pas ténor mais connait les ficelles de l’Opéra : de la tragédie, de la voix, et une vague d’émotions. Avec réinterprétation 😉

Un opéra avec une crème montée au café pour l’énergie dévorante de Henry, du chocolat pour sa noirceur, du praliné pour la douceur…et des virages de motard tourmenté !
– une reprise idéale réalisée d’après la recette de Sabine pour Confit Banane. A retrouver sur son blog – 

Annette vous invite à plonger dans une œuvre unique. Avec ce qu’il faut d’étonnant, de provocant et de poétique. On s’approche autant des étoiles qu’on s’enfonce vers les abysses. On tournoie, on s’émeut et c’est ça, le cinéma ! 

🔍 À (re)découvrir : Le morceau Sympathy for the Abyss par Adam Driver (4min)

2 thoughts on “ANNETTE — L’OPÉRA DE HENRY MCHENRY

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *