L’EFFRONTÉE — LA TARTINE AUX ASPERGES GRILLÉES DE CHARLOTTE CASTANG

Spontanée, naïve et sauvage : il y a mille autres adjectifs qui saurait décrire L’effrontée, le touchant personnage du film culte de Claude Miller.
Tendre portrait d’une adolescente en plein bouillonnement :

Qu’on ne se fie pas à sa voix fluette, son allure de sauterelle et son regard fuyant, la jeune Charlotte Castang a un sacré tempérament. Ça vacille entre la moue boudeuse et les cris, le sourire charmeur et la peur. C’est l’histoire d’une jeune-fille perdue entre deux mondes, en plein voyage adolescent.

C’est insupportable l’ennui en plein été ! Pendant que le grand-frère part vadrouiller comme un grand, Charlotte, 13 ans, est coincée à domicile avec son père, Léone, Lulu et sa frustration, jusqu’au départ en vacances. Pour passer le temps elle idéalise une autre jeune-fille, elle flirte avec un garçon, elle s’imagine une autre vie faite d’aventures histoire d’essayer de s’échapper, vainement.
Grandir. Vite. Et partir ! Elle en crève… Mais devant un plongeoir ou face à la vie d’ado-adulte qui l’attend, le grand saut est tout simplement terrifiant.

Définitivement, cette grande asperge grillée par le soleil oscille entre les douceurs sucrées de l’enfance et les saveurs de l’âge adulte. Alors oubliés les petits-déjeuners engloutis ingénument, désormais c’est de rêveries et d’inconnu que Charlotte tartine sa vie !

La tartine sucrée-salée de l’effrontée :

Une épaisse tranche de pain
Du fromage nature doux et fouetté
Quelques asperges vertes fraîches – ou l’image de la jeune pousse qui s’apprête à murir
Quelques fines lamelles d’oignons rouges pour les pleurs
Des pignons de pin grillés
Des framboises pour le rappel de la confiture adorée
2 cuillères à soupe d’huile d’olive, autant de jus de citron, sel et poivre

Commencez par nettoyer et coupez vos asperges en les parents, faîtes les baigner dans l’huile d’olive, le citron, un peu d’assaisonnement. Placez dans un four préchauffé à 180°C pendant 10 minutes environ. Laissez les griller 5 minutes supplémentaires.
Disposez votre tartine de pain, étaler une généreuse portion du nuage blanc, alignez vos asperges comme les rayures d’une marinière. Ajoutez un peu d’oignon rouge, de pignons de pin et de framboises… Mordez !

L’adolescente insolente n’a pas besoin d’attractions pour expérimenter les montagnes russes des sentiments ; entre les emballements et les déceptions, tout est grand, tout est fort, tout est vivant !
(Et le jeu de Gainsbourg est impressionnant, naturellement ❤)

A (re)découvrir : Sarà perchè ti amo de Ricchi e Poveri  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *